JOUR 2 à la ferme

Lundi matin, je me réveille vers 9h. Plusieurs voyageurs quittent la ferme après le petit déjeuner, et partent à pied pour rejoindre Kathmandu où de nouvelles aventures les attendent.

Pramila nous explique les règles d’un jeu népalais «  tigers move » qui se rapproche des échecs. Nicole, l’australienne, parvient à l’emporter contre Stéphane non sans mal. Quelle partie !
19073263_1643938572328956_1679036352_o
Vers 11h, nous partons nous balader avec Pramila, Stéphane et Ashley.
Pramila nous parle du tremblement de terre qui a sévi dans le pays il y a quelques années. Toutes les personnes de son village se retrouvaient tous les jours dans un pré non loin de là, s’allongeaient au sol et s’accrochaient aux racines d’herbes pour ne pas tomber. Et ce pendant deux mois, car il y avait des secousses tous les jours…
Elle nous explique aussi que la période de l’après tremblement est difficile pour beaucoup de famille : le coût de la reconstruction est exorbitant et les aides de l’Etat ne sont pas suffisantes. En conséquence, beaucoup de Népalais utilisent l’argent de l’Etat pour subvenir à leurs besoins essentiels, qu’ils parviennent tout juste à couvrir.
En attendant, ils vivent soit dehors, soit dans de petits abris qu’ils ont construit.
On s’arrête d’ailleurs un peu plus tard chez des amis à elle qui ont fait ce choix et dorment dans un petit abris quand la nuit tombe.
24879099_1643938802328933_493928740_o
Nous observons la mère qui enduit son bébé d’huile et Pramila nous explique que c’est une tradition népalaise : la mère doit enduire d’huile de moutarde son enfant de 1 à 3 fois par jour, jusqu’à ses 5 ans environ. Comme la mère travaille à l’extérieur de la maison et ne peut pas toujours le surveiller, cela lui permet de vadrouiller sans danger.
Ses amis nous donnent quelques fruits, qui est un mélange entre le citron et l’orange. Bien qu’un peu amer, le fruit se déguste. La peau est même meilleure que l’intérieur.
24740037_1643938582328955_635381953_o
Nous continuons notre balade et nous approchons d’une maison car nous entendons de la musique forte. Il se trouve qu’il s’agit d’une cérémonie pour l’anniversaire d’un garçon de 16 ans, et que la tradition veut que ce soit particulièrement festif (voir article : Comment je me suis retrouvée à danser sur Cheap Thrills lors d’un anniversaire népalais)
Quand nous rentrons, 3 nouvelles personnes sont arrivées. Elles viennent d’Israël, comme Hannah qui vient de partir le matin même. Ils ont fait un treck et vont passer quelques temps ici.
Nous mangeons ensemble un délicieux repas préparé par Pramila et Shanta, et reparlons de notre journée et d’un mariage auquel nous sommes invités en milieu de semaine. Pour rire Shanta dit qu’elle va nous marier à un népalais, Ashley, Nicole et moi. C’est alors que leur voisine népalaise intervient, et nous dit qu’elle aimerait bien marier son jeune garçon de 19 ans. Shanta saute sur l’occasion pour dire qu’il serait un mari parfait pour nous trois ! Chacune aurait sa chambre dans la maison, et on se partagerait notre mari. Nous explosons tous de rire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s