JOUR 4 à la ferme

Le 6 décembre, je me réveille tranquillement vers 8h30. L’un des israéliens s’est fait mordre par un rat dans la nuit – Pramila nous avait prévenu la veille que certains rôdaient et qu’il valait mieux fermer nos chambres. Rien de bien méchant mais il préfère aller faire une visite de contrôle à l’hôpital de Kathmandu, ce qui écourte leur séjour à la ferme.

Nous mangeons et jouons – encore – aux cartes. Je remporte une nouvelle fois la partie de bluff, au grand désarroi de Conor.
25075347_1645857612137052_53487993_o
Je demande à Pramila s’il existe beaucoup d’auteurs népalais, et elle m’explique que peu écrivent et que ce n’est pas dans les meurs. Je dégote tout de même un livre népalais dans sa bibliothèque, que je compte bien lire après avoir fini mon livre islandais.
Avec Nicole, nous partons faire une randonnée à la recherche du mariage dont on nous avait parlé.
24992800_1645857615470385_939084950_oNous n’entendons pas de musique – peut-être a-t-il été décalé ? – et finissons notre randonnée à Nagarkot où je commande des MoMo et un thé Masala. Miam !
25035411_1645857682137045_1452028168_o
J’essaie de retirer de l’argent à l’ATM, en vain. Peu de distributeurs fonctionnent avec les cartes des étrangers, j’attendrai mon retour à Kathmandu !
 24992672_1645857685470378_1434293207_o
Sur le chemin du retour, nous parlons des élections qui vont voir lieu le lendemain au Népal. Elle m’explique qu’en Australie, on doit payer une amende si l’ont ne se présente pas le jour du vote !
Le soir, nous mangeons tous ensemble et parlons de nouveau des élections. Nous sommes curieuses du système électoral, mais Pramila ne semble pas être très au courant : elle ne sait même pas qui est le président du pays, et si c’est un premier ministre ou un président…Elle nous explique que ça change tous les six mois, et qu’elle a fini par ne plus y prêter attention. D’ailleurs, elle ne peut pas voter car elle est toujours enregistrée dans sa région d’origine – le Chitwan, à plusieurs centaine de kilomètres d’ici – et les procédures pour changer sont longues et fastidieuses.
En milieu de soirée, je remarque des araignées dans ma chambre. Je les tue méthodiquement les unes après les autres, et réveille les deux personnes qui partagent ma chambre pour leur annoncer la bonne nouvelle. Nous partons à la chasse aux araignées et je mets de la citronnelle et du tea tree pour les faire fuir. Cela semble marcher, je vais pouvoir dormir en paix ! Ouf.

Une réflexion sur “JOUR 4 à la ferme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s