Première journée chez des locaux – Kathmandu

Après avoir passé mon mardi dans les transports (​ Bus ride de Kathmandu à Pokhara, la même chose au retour), j’arrive chez mes hôtes népalais à Kathmandu. Je trouve un volontaire espagnol, Ferran, qui a décidé de voyager quelques mois en Asie avant de partir dans les Alpes afin de gagner de l’argent dans un hôtel, pour ensuite revoyager. Il aimerait bien travailler au Canada, mais c’est difficile d’avoir le visa en étant espagnol me raconte-t-il.

Mercredi matin, un petit déjeuner préparé par la mère de Nischal – mon hôte – m’attend.
26142485_1664602763595870_1146939663_oAprès cela, Ferran me propose d’aller visiter le monkey temple qui se trouve non loin de là (Excursion à Swyambhu : Buddha park et Monkey Temple).
Après le dal baht du midi, je me repose sur le toit de leur maison où se trouve un hamac. Toit ensoleillé et 20 degrés, plutôt sympa comme hiver !
26145437_1664602933595853_1262895081_o
26142423_1664602960262517_1569007861_o
En milieu d’après-midi, une allemande – de Stuttgart, encore ! – arrive et va rester quelques jours ici. Etudiante en crises écologiques, elle a pris un mois et demi de vacances pour voyager en Inde et au Népal. Elle nous raconte qu’elle arrive d’Inde en bus et que le trajet a duré plus de 24h…
Ensuite, ce sont deux portugaises qui arrivent. Elles voyagent en Asie et Océanie jusqu’en mai, et ont commencé par le Népal. Elles se rendront bientôt au Cambodge, au Vietnam, en Malaisie, en Australie..
Comme moi, elles reviennent de Pokhara et ont apprécié leur séjour là-bas.
Avec Ferran et Nischal, nous allons jouer au billard dans le coin puis nous jouons aux cartes avec les autres quand nous revenons. Nischal veut apprendre le français, donc je m’improvise professeur. Il a du mal à prononcer les mots et nous explosons de rire. Pour retenir les phrases, par exemple « veux-tu une tasse de thé ? », il écrit comme il l’entend. En l’occurrence, « Vo tu una tas do te ». Technique qui semble fonctionner.
Nous mangeons tous ensemble un bon dal baht avec du poulet – comme ce midi. Pendant le repas, nous parlons des jeux olympiques. Nischal nous explique que son père était très fort au taekwondo et qu’il battait les champions de son pays qui se sont rendus aux JO. Malheureusement il a eu la tuberculose ce qui l’a empêché de continuer sa carrière…
 26194120_1664602963595850_628352044_o
Nous jouons ensuite au trou du cul (jeu de cartes), et rigolons bien. C’est vraiment l’ambiance auberge espagnole ici !
Les portugaises partagent ma chambre, et je leur parle de mon expérience à Pokhara avec les souris qui couraient dans ma chambre et mangeaient mes biscuits, et des araignées à Nagarkot. Journée fou rire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s