« On ne vous dit pas tout » – la nourriture en Allemagne (Episode 3)

Ayant grandi en Provence, je suis habituée aux plats méditerranéens à base de légumes frais, poisson et huile d’olive. Depuis mon arrivée en Allemagne, j’ai pu voir qu’ici les standards n »étaient pas tout à fait les mêmes..

  1. L’incontournable « Butter Bretzel »

C’est bien connu, les allemands adorent les Bretzel. Mais encore plus, ils adorent fourrer les pains ou viennoiseries, à commencer par les croissants (un scandale pour nous français!). Et le bretzel ne fait pas exception..pour environ 1€, on peut retrouver cet encas dans la plupart des boulangeries. Et je l’avoue, j’ai craqué plus d’une fois. Quand on sort du travail avec une petite fringale, c’est la solution idéale pour apaiser son estomac affamé.

34796210_1827174634005348_7112745015050240_n

2. Le « sandwich poisson pané » : MAIS ????

En mathématiques, positif + positif = positif. Mais si le pain est bon et le poisson pané aussi, cela ne signifie pas que le sandwich au poisson pané soit une bonne idée…..loin de là. Franchement, qui a inventé cette recette barbare ? Le pire, c’est que l’on retrouve cette association douteuse dans tous les restaurants « Nordsee », une chaîne très bien implantée en Allemagne. J’ai perdu foi en l’humanité.

34885626_1827174807338664_1273922235257585664_n

3. « Bradwurst » ou le hot-dog allemand

Les allemands adorent les saucisses, ce n’est pas une nouvelle. Surtout dans un petit pain avec beaucoup de sauce, ce qui est évidemment très pratique à manger. Et de ce qu’il en ressort de mon expérience en Allemagne, c’est un peu le steak frites local : dans toutes les villes que j’ai pu visiter, j’ai toujours trouvé au moins un stand de bradwurst.

En revanche, il faut que l’on m’explique quelque chose : pourquoi n’utilisent-ils pas des baguettes plutôt que des petits pains visiblement pas du tout adaptés à la taille de la saucisse ? On parle souvent de la praticité allemande, mais là, ils ont clairement à apprendre de la France…

34750882_1827182134004598_5000092387884662784_n

4. Toujours et encore : des saucisses !

Après six mois en Allemagne, si je devais compter sur mes doigts le nombre de plats à base de sauce et saucisses que j’ai mangé, il me faudrait au moins 5 mains. Ce n’est pas une blague. Les allemands adorent ces plats bien riches, avec des pâtes au beurre (ici des Spätzle, spécialité de Stuttgart). De nombreux traiteurs proposent ce genre de plat à emporter ou consommer sur place, comme celui-ci qui se trouve à deux pas de mon travail.

34668366_1827182447337900_5531528310829350912_n

5. Quand il n’y en a plus…il y en a encore :

Cette fois-ci à Francfort, un plat avec trois saucisses (nouveau record!) et une salade de pommes de terre, une autre spécialité. Maintenant je comprends mieux pourquoi « Kartoffelsalat » est le premier mot que j’ai appris en allemand…Il y en a de partout !34847737_1827174707338674_2022052761662652416_n

6. Les Bagels

Une chaîne au moins aussi bien implantée que Starbucks en Allemagne et que nous n’avons pas en France, Coffee Fellows, propose de nombreux bagels confectionnés sur place et pour lesquels on peut choisir son pain comme chez Subway. Un vrai régal, accompagné d’un thé chai ! La chaîne a du succès, et ça se comprend. La seule spécialité vraiment saine que j’ai pu découvrir en Allemagne, et encore, le bagel est polonais…

34861469_1827174840671994_6441259142114967552_n

7. Les « Abendbrot« , ou « pains du soir »

Après des expériences dans plusieurs familles allemandes (Est, Nord et Ouest du pays), j’ai à chaque fois retrouvé le concept d’ « abendbrot » qui consiste à manger des tartines le soir plutôt que de cuisiner.

Par exemple : du pain avec une salade aux oeufs (Eiersalat) :

34984781_1827182494004562_7811154246962774016_n

Ce qui me perd, c’est qu’ils mangent aussi des petits pains avec du salé le matin. Du coup, le petit déjeuner est un repas du soir et le repas du soir un petit déjeuner. C’est un peu l’oeuf et la poule comme histoire !

8. Encore plus de plats en sauce avec de la viande et des pommes de terre :

Voici l’exemple d’une spécialité de Nuremberg, le « Schäufele », à base d’une pomme de terre spongieuse et d’un morceau de viande qui m’aurait clairement fait 3 repas :

34963173_1827174647338680_4887251029944434688_n

9. Une spécialité de Stuttgart, les « Maultaschen » (des raviolis)

Un plat que j’ai eu l’occasion de manger plus d’une fois à la cantine d’entreprise. En bref, trois gros raviolis avec des pommes de terre et de la sauce. C’est très bon, mais sain je ne pense pas !

34842543_1827174724005339_9065753175247552512_n.jpg

Bien sûr, cet article est à nuancer et il est tout à fait possible de manger végétarien en Allemagne, ce que j’ai d’ailleurs régulièrement fait à la cantine d’entreprise ou même le soir lorsque je cuisinais.

A travers cet article je cherche avant tout à faire ressortir la tendance qui se dégage après six mois ici, et qui est  la suivante : les allemands aiment les plats en sauce à base de viande et de pommes de terre ! Au moins, c’est dit.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s