Poèmes chypriotes et turcs

« Un voyage exige un regard nouveau, une conscience sans déformer » disait Miguel Delibes. Je le dirais encore plus simplement : voyager, c’est aller à l’école de la vie. Il y a une part d’émerveillement candide, des apprentissages quotidiens, une prise de recul sur sa culture mais aussi l’adaptation à de nouveaux us et coutumes.

C’est une période où l’on questionne le monde qui nous a vu naître au plus profond de notre être.

Si on écoute son cœur, c’est aussi une période de créativité fertile, où l’on est inspiré pour dessiner, écrire, composer, sculpter… Moi c’est avec l’écriture que j’ai renoué, et je partage ici une première vague de poèmes que j’ai écrit lorsque j’ai vagabondé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Étrangère (Chypre du Nord)

Je suis bloquée dans cette zone tampon, ne pouvant laisser de bagage pour aller visiter les environs.
Assise sur un siège désappareillé, je réalise que ce n’est pas seulement le siège qui est cloué.
Je médite sur cette prison et essaie de m’acclimater à cette nouvelle maison.
Je ne suis pas réfugiée, mais c’est tout comme si j’étais sans papier.
Car aux yeux du monde entier, je me trouve dans une zone rayée
Rayée de la carte, de l’histoire, le Nord actuel n’existe pas depuis un moratoire
Qui fait du Nord une zone illégale, occupée par des Turcs qui sont prêt à se défendre par balle
Seule la Turquie reconnaît ces terres, et les Grecs veulent se battre pour leurs pères et frères
Quand est-ce que le conflit cessera, les chypriotes grecs retrouveront-ils leur terre de droit ?
En attendant je navigue dans cette zone de non-droit, et cherche ma place à moi.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Intouchable (Alanya, Turquie)

Là haut sur ma forteresse
Aucune flèche ne me blesse
Je suis invincible
Mes défauts sont indicibles
Je suis citoyenne de cette terre
Arrêtez de m’appeler étrangère.
img_5337

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Déboussolée (Alanya, Turquie)

Tout ce plastique qui s’accumule
L’homme vit dans sa bulle
Il se prend pour un roi
Et cause un grand désarroi
Quand est-ce que l’homme se réveillera ?
Attendra-t-il le glas ?
Oui pour exterminer les vermines
Non à la destruction de la faune marine
Que font nos entreprises, que font nos politiques
N’y a-t-il personne pour sauver la Baltique ?

Désargentée (Alanya, Turquie)

Ce turc voulait m’aider
Mais de l’argent il demandait
Voilà que je doute de sa sincérité
Ne cherchait-il pas à me berner ?
Ou faisait-il preuve de bonne volonté ?
Une femme seule qui voyage
C’est l’occasion d’étoffer son plumage…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aliénée (Bodrum, Turquie)

Assise à côté de ce monument historique
Je me demande pourquoi aujourd’hui tout est en brique
La pierre blanche était si pure
De nos jours tout n’est que souillure
Tenez, prenons le chemin pour y aller
J’ai bien cru que j’allais y rester
Il n’y avait pas d’endroit pour traverser
En face de moi l’autoroute
On était loin des vaches qui broutent
J’ai pris mon courage à deux mains
Et tracé comme un lapin
De l’autre côté l’amphithéâtre romain
Sur l’asphalte des grincements de frein
Je déambule, je suis dans ma bulle
Je gravis les marches unes à unes
Arrivée en haut la ville s’offre à moi
Mais j’entends les voitures aux abois
Seule au monde, si seulement
Je suis blasée par tout ce boucan
Et encore et toujours cette odeur de pisse
Seules les lueurs du soleil me réjouissent.
img_5728

2 réflexions sur “Poèmes chypriotes et turcs

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s