Départ pour un tour d’Europe à vélo !

Etudes bouclées, et c’est reparti pour l’aventure ! J’ai toujours bien aimé le vélo, donc le projet ne sort pas totalement de nulle part. Mais sachant que la première fois que j’ai fait plus de 30km à vélo en une journée était…il y a un mois, on peut dire que c’est une nouvelle passion.

Surtout, ce que j’ai réalisé avec mes voyages en sac à dos, c’est que ce qui me plaisait le plus c’était le voyage en lui-même et non la destination. Et donc l’aventure qui va avec, c’est pourquoi je pars sans téléphone cette fois-ci. Quand j’ai un téléphone, je me sens complètement aliénée, et je passe des heures dessus (au moins 3h/jour selon les statistiques de mon iPhone). Le voyage au contraire c’est la liberté, le vagabondage, l’improvisation. Un ami autrichien m’a toutefois forcé la main pour que je prenne un téléphone de secours, qui me permet de joindre le 112 à tout moment (le numéro est gratuit). Donc j’aurai un filet de sécurité, comme on dit.

Etant sportive de base (à 9 ans, j’avais ainsi annoncé à ma famille que je participerai aux Jeux Olympiques…on en est loin, mais je me lance toujours des défis de plus en plus gros, qui sait!), l’idée de faire du vélo tous les jours me ravit. Et puis, cela signifie que je suis beaucoup plus autonome qu’en Amérique latine par exemple, où je dépendais toujours des bus.

Sans plus attendre, voici une idée de mon matériel. Je tiens à remercier le site https://www.velo-cyclisme.com/ qui m’a été très utile dans la préparation de ce voyage. Je me suis inspirée de son fichier excel pour établir mon budget, noter le poids du matériel, etc. Cliquer ici pour accéder à mon fichier, je le laisse en accès libre pour les curieux ou autres aventuriers.

Pour choisir mon matériel, j’ai procédé de la manière suivante :

  1. Réduire au maximum : me demander à chaque fois si c’était vraiment nécessaire, et à quelle fréquence j’allais l’utiliser. Ainsi après réflexion je ne prends pas de serviette de bain (mon pareo fera l’affaire, merci à l’aventurière fauchée pour le conseil).
  2. Réutiliser ce que j’ai : l’électronique que je possède déjà, les habits, etc
  3. Acheter d’occasion tout ce que je n’ai pas pu trouver : j’ai ainsi acheté une vingtaines de choses sur willhaben (le boncoin autrichien) à commencer par mon vélo ! Je suis aussi allée dans un magasin de troc où j’ai pu échanger quelques affaires.
  4. Seulement acheter neuf si je ne trouve pas d’alternative

Ainsi, 76% de mon équipement est soit gratuit, soit de seconde main !

Vous comprendrez donc que mon budget a été largement revu à la baisse. Mon vélo de trekking m’a ainsi coûté seulement 200€, contre environ 600€ pour un neuf. J’ai pu acheter l’équivalent d’une GoPro pour 25€ (prix neuf 100€), une paire de Nike à 20€ (environ 70€ neuves), un appareil photo reflex à 50€ (plus de 200€ neuf…)… Ce que je tiens à souligner, c’est qu’acheter d’occasion ne signifie pas lésiner sur la qualité. Bien au contraire ! Je me retrouve avec des produits de qualité et en très bon état, que je n’aurais jamais pu me permettre d’acheter neuf. C’est quand même le luxe quand on vient juste de finir ses études !

J’ai réparti mon matériel en six catégories. Hors vélo, mes dépenses sont de 431€ (et je pense qu’on peut facilement réduire de moitié encore, si on souhaite s’encombrer de moins d’électronique par exemple!). Avec le vélo, ça fait 631€ au total. En sachant que je serai autonome puisque je vais me faire à manger, faire du camping sauvage ou camping classique, et que je n’aurai pas de dépenses de transport (seulement de réparation pour le vélo), c’est carrément rentable ! Surtout que je pars pour plusieurs mois. En fait, je n’ai pas de date de retour, donc qui sait combien de temps je serai sur la route. Mon seul poste de dépenses, ce sera la nourriture. Et encore il y a des solutions pour récupérer des invendus alimentaires. Des sites comme http://trashwiki.org ou http://freegan.fr/ donnent une myriade de conseils. J’avais déjà testé le dumpster diving en Islande, j’en referai très certainement. Tout cela reviendra bien moins cher que d’aller au resto !

Le détail des six catégories de matériel

  1. Vélo et accessoires

  2. Camping

  3. Hygiène

  4. Habits

  5. Cuisine

  6. Electronique/objets de valeur

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sinon pour l’itinéraire, je n’en ai pas vraiment. L’idée est de rallier l’Albanie d’ici fin juillet en partant de l’Autriche. Avant de probablement continuer vers la Grèce, puis remonter vers la Bulgarie et la Roumanie. 1500km m’attendent d’ici fin juillet, c’est déjà pas mal ! On verra dans quelle forme je suis après un mois de vélo et camping sauvage.

N’hésitez pas à vous abonner à mon blog, je posterai des articles une fois que l’aventure aura commencé !

img_1728

 

 

Une réflexion sur “Départ pour un tour d’Europe à vélo !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s